Questions fréquentes sur la chirurgie dermatologique en Tunisie

Faut-il faire une ablation des grains de beauté ?

La procédure  de l’exérèse d’un grain de beauté, peut  s’effectuer dans deux conditions différentes. En se  basant  sur une biopsie et un examen anatomopathologique, votre dermatologue ou votre chirurgien  plasticien peut  vous orienter vers la technique chirurgicale la plus appropriée. En effet,  face à un naevus atypique, suspect de malignité, et  pour éviter l’évolution vers  une cancérisation en mélanomes malins, une exérèse est  indispensable. De même, si  les grains de beauté  se prodiguent  dans des zones de frottement dont ils  deviennent très gênants, l’ablation est la solution la plus efficace à condition que  ceux –ci ne présentent jamais un risque de cancer de la peau.

 Dans quel cas on fait appel à un greffe de peau dans la chirurgie cutanée ?

La greffe de peau est une technique très sophistiquée en chirurgie réparatrice. A la suite de l'exérèse du mélanome, le recours à un greffe de peau est justifiable à condition que la localisation, la taille et la profondeur de la lésion ne demandent  jamais ni  la réalisation d’une fermeture par une suture directe  ni la cicatrisation dirigé (perte de substance trop étendue) .En plus, pour  réparer cette perte de substance cutanée,  le chirurgien plasticien  envisage la technique de greffe de peau, en prélevant le derme à un  site donneur du corps pour recouvrir une plaie dont elle peut situer à distance ou non de la zone prélevée.

 Est- il possible de retirer un kyste sébacé ?

Les kystes sont des poches remplies de fluides qui se forment sur la peau. Le traitement du kyste sébacé dépend généralement de son effet sur le derme.  Pour un kyste infecté, il est nécessaire de le retirer chirurgicalement en pratiquant des incisions  pour l’enlever définitivement. Pourtant, d’autres kystes désinfectés, douloureux et gênant esthétiquement, peuvent être retirés chirurgicalement tant que la poche est bien nette sous la peau ou bien être gardés, tout  en effectuant une simple surveillance.

J’ai un mélanome, je souffre profondément, pouvez-vous m’aider comment puis-je le traiter ?

D’emblée, il faut savoir que le  traitement  soit forcément ajusté  au type du mélanome, à son stade au moment du diagnostic, à l'état de santé général du patient. Ainsi, il repose sur des mesures chirurgicales. On peut associer parfois à ce type de chirurgie  une immunothérapie. Plus rarement, la chimiothérapie ou la radiothérapie peuvent également être utilisés. En fonction du cas, le traitement peut avoir différents buts citons, empêcher le cancer de se propgaer, enlever le cancer en retirant la totalité des cellules cancéreuses ou bien améliorer la qualité de vie de la personne. L’avis  et les préférences du patient doivent également être pris en compte.

Quel est le rôle du soleil  dans le développement du mélanome ?

 Il s’agit d’un facteur majeur de risque du mélanome.  Au cours de l'enfance et de l'adolescence, l’exposition au soleil est particulièrement dangereuse, De plus, la pigmentation est aussi un facteur de danger qui accentue le développement du mélanome, car la peau qui présente beaucoup de  pigments est plus exposée aux coups de soleil, ce qui renforce le  risque du mélanome.

BLOG